2015, L’année des résolutions

 

Video-Calendrier-de-l-avent-2013_vignette-visionneuse

 

Aujourd’hui nous étions le lundi 5 janvier 2015. Les médias français ont beaucoup parlé de la rentrée des classes, ainsi que du traditionnel petit déjeuner des ministres place Beauveau avant le premier conseil des ministres de l’année. Mais ce lundi 5 janvier fût également le jour où je décida de prendre les choses en mains.

Alors oui, je sais, des résolutions en janvier ? Que c’est original. Mais mon but en écrivant cet article, ou plutôt en essayant de rédiger quelque chose, n’est pas d’être originale. Mon but est de partager, de m’exprimer, et de transmettre la réalité, ma réalité. Non pas que ma réalité soit plus importante que celle de n’importe qui d’autre, mais à quoi servirait-il d’avoir son propre blog si ce n’était pas pour parler de soi ou exprimer ses opinions ?

Tous les ans à la même période certains prêtent serment devant leurs amis ou leur famille, d’autres se font des promesses en silence, d’autres encore ne préfèrent ne rien dire, ne rien penser. Je fais partie de cette dernière catégorie. Cela peut être vu comme une forme de lâcheté, avoir peur de ne pas pouvoir tenir ses engagement, alors on n’en fait aucun.

Mais ce n’était pas la peur qui était l’origine de mon abstentation de résolutions, c’était le contentement.   Je ne voyais pas l’intérêt de formuler des voeux de changements, non pas que je considérais ma vie parfaite ou mes actes irréprochables, mais la vie que j’avais, la personne que j’étais, me suffisaient. Mais les conjonctures de la vie font que, malgré nous, les choses changent. Il ne s’agit pas de choix personnels, ce ne sont pas non plus les coups du hasard, juste la vie. On tente alors de s’adapter, d’autres sombrent dans la panique et perdent tout contrôle. Les doutes sont partie intégrante de notre condition humaine, et se résoudre à accepter les aléas de la vie est faire preuve d’une lucidité qui effraie. 

C’est donc en ce début d’année 2015 que je décida, pour la première fois, de prendre des résolutions. C’est en repensant à ma vie d’avant, à sa simplicité et au bonheur, en tout cas à l’absence de malheur, que j’ai pris conscience de tout ce que j’avais perdu, des choses que j’avais laissé passer, des actes manqués, des personnes trop vite oubliées… Après des heures de lamentations et de remises en question, arriva le moment tant attendu des résolutions. Je me résolus de retrouver, coûte que coûte, cette vie évanouie et non pas morte, de rêver et de croire, de sourire sans avoir l’impression de mentir. Et même si tout cela peu sembler cliché, il me semblait utile de préciser que seuls ceux qui sont tombés savent combien il est plus douloureux de se relever. Mais une fois debout rien n’est plus beau que cette prise de hauteur permettant d’admirer la beauté du monde par delà les guerres et la misère.

Ce premier article, dont je vous prie d’excuser la novicité, a été motivé par la volonté de diffuser un message d’espoir. Ceci devrait être une de nos résolutions principale, devant la tentation de gagner plus d’argent ou de devenir « quelqu’un ». Chaque être est une entité distincte, et pourtant nous ne sommes rien les un sans les autres. Nous détruisons à mesure que nous construisons. Mais si nous faisons voeux d’espérer ensemble, pour chacun, de meilleurs lendemains, alors l’espoir cesse d’être une utopie et le bonheur devient un absolu accessible.

Je profite donc de cet article et de ce jour de rentrée pour souhaiter une bonne et heureuse année 2015, fût-ce t-elle meilleure que celle écoulée.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s