Eat, Pray, Love ( Article traduit en français )

Bonjour guys ! As you probably know by now, I am a book kinda girl. This Summer, I’ve read plenty of books, but one specifically had an impact on me. It’s « Eat, Pray, Love » from Elizabeth Gilbert. It was adapted in a movie, which I’ve seen after reading the book, I will talk about it too in this article.

Bonjour guys ! Comme vous le savez sans doute depuis le temps, je suis une fille qui aime les livres. Cet été, parmi tous ceux que j’ai lu, « Mange, Prie, Aime » d’Elizabeth Gilbert fait parti de mes favoris. Une adaptation cinématographique en a été faite, j’en parle également dans cet article.

eplmmdi

 

-The book : 

set_elizabeth_gilbert_author_photo_640

Elizabeth Gilbert is a novelist and a journalist among other things. She was born in America in 1969. She started by writing short stories, and in 1993 Esquired published one of them entitled « Pilgrims« . She reunited her short stories in one book called the same name which was published in 1997. Elizabeth’s greatest publication was in 2006 with « Eat, Pray, Love ». It’s an autobiographical novel in which she talks about her life during a year.

 

She was unhappy with her mariage, and unhappy with her life. She decides to divorce, and it left use penniless. Soon after leaving her husband, she meets David. She fell deeply and rapidly in love with him, but things won’t work out. She feels even more miserable and decide to go in order to find herself. She wants to experience pleasure in Italy, mostly in Roma, by eating, devotion in an ashram in India by praying, and balance in Bali by loving everything and everyone around her. She wants to be on her own, to find herself, to enjoy life, to find peace and happiness. This book is the story of a woman’s journey to personal achievement and it’s an encouraging and optimistic novel to read.

Elizabeth Gilbert est entre autre une romancière et une journaliste. Elle est née aux Etats-Unis en 1969. Elle a commencé par écrire des nouvelles, dont une intitulé « Pilgrims » que le magazine Esquired a publié en 1993. Elle a ensuite réuni ses nouvelles dans un livre du même nom qui a été publié en 1997. Le plus grand succès de l’auteure est à ce jour « Mange, Prie, Aime » publié en 2006. Il s’agit d’une autobiographie dans laquelle elle nous relate sa vie durant 1 an.

Elles était malheureuse avec son mariage, et malheureuse dans sa vie. Elle décide de divorcer, et se retrouve sans argent. Peu après avoir quitté son mari, elle rencontre David. Elle tombe rapidement et profondément amoureuse de lui, mais leur relation sera un échec. Elle se sent encore plus misérable et décide de partir pour se retrouver avec elle-même. Elle souhaite expérimenter le plaisir en Italie, surtout à Rome, en mangeant, la devotion dans un ashram en Inde, et l’équilibre à Bali. Elle veut être seule, se trouver, profiter de la vie, trouver la paix et le bonheur. Ce livre est l’histoire d’une femme partie à l’aventure afin de s’accomplir, c’est une lecture eencourageante et optimiste.

At the beginning though, it’s not so fun. She’s completely depressed, she has no purpose, she cries all the time…she’s completely lost. But finding herself is the point of her book, and it’s very interesting to follow her around the world searching for fulness. I love the way it’s written : she doesn’t take herself seriously, there are derision, jokes, comic of situations. Some scenes and / or sentences are not supposed to be fun, but they are because of the context or the way they’re told.

While reading, I could picture the countries she went to, though I’ve already been to Roma so there are some places I already knew. The author takes us, carries us, with her written and I believe this is one of the greatest quality of a writer. You forget that it’s a book, the story of someone else, and you embrace the lines as if you’d written them, you feel emotions as if they were yours, you forget that it’s a fiction to you, because yes she wrote about herself, but not about you. Still, it’s like you’ve experienced it too. I think it’s probably because Elizabeth Gilbert talks about feelings, situations, emotions… That most of us have known / been through. We all wonder who we are, why we are on this planet, what is the meaning of all this and so on. She doesn’t pretend to have universal answers, but she found answers for herself, and I believe that they can work for many other people.

Au début néanmoins, ce n’est pas drôle. Elle est complètement déprimée, n’a pas de but dans la vie, pleure tout le temps…elle est perdue. Mais se trouver soi-même est le but de ce livre, et c’est intéressant de la suivre à travers le monde en quête de plénitude. J’ai aimé la façon dont le livre est écrit : elle ne se prend pas au sérieux, il y a de la dérision, des blagues, des comiques de situations. Certaines scènes ou phrases ne sont pas supposées êtres drôles mais elles le sont quand même selon le contexte ou la manière dont elles sont relatées.

Pendant la lecture, j’ai pu imaginer les pays où elle s’est rendue. L’auteure nous porte avec elle, avec son écriture, et je pense que c’est une grande qualité pour un écrivain. On oublie que c’est l’histoire d’une autre personne, on s’approprie les lignes comme si elles avaient été écrites par nous. On ressent les émotions comme si on les avaient vécues, on oublie que c’est une fiction pour nous, car elle a écrit à propos d’elle, pas de nous. Je pense que cela est en partie dû au fait qu’Elizabeth Gilbert parle de sentiments / émotions que la plupart d’entre nous ont connu. On se demande tous pourquoi nous sommes là, quel est le but de la vie… Elle ne prétend pas obtenir une réponse universelle, mais elle a trouvé sa réponse à elle, et je crois que nous pouvons tous trouver nos propres réponses.

There are beautiful reflections about everything, it made me think. I wasn’t reading passively, I was searching for answers too. I did not decided to go to Italy, India nor Bali when I closed the book, but I definitely wanted to discover more places around the world, to meet more people. More than anything, I’ve decided to think more about myself and not caring about people’s opinions and judgments. We have one life, I don’t know what’s its purpose, or even if it has a purpose at all, but I enjoy being alive. I’ve experienced depression, doubt, the feeling of being a total failure, but I’ve experienced pride too, love, and happiness. Happiness is not a one time thing. I deeply believe that you can be happy many times in your life, as you can love many persons. The only great love is the one you give to yourself. Don’t expect others to love you deeply if you can’t even love yourself. Because if you can’t even love yourself, then you don’t know what true love is.

Happiness and love are linked, such as the body and the mind. Elizabeth Gilbert find this balance in mediation. She struggled with it at first, but eventually she dive into it. She went so deep in her own self that she described the moment of trance she had in India. Afterwards, she felt completed, as if all the pieces of a puzzle were in place. Her mind, soul and spirit were finally in harmony, and her heart was ready to beat only by loving.

Now that she loves herself, she can love again. She thought that David was the love of her life, but going on this journey by herself made her realized that she doesn’t need any man to be happy. Of course, in the end when will meet another man, but her mission to find herself was achieved before she met him.

 

« Eat, Pray, Love » is one of the the greatest book I’ve ever read. It made me laugh, it made me cry, it gave me hope, it made me want to change some parts of my life, it made me wonder what I really wanted, and I found some answers. I’m not saying that it changed my life, but it changed my perspective of it. I recommend this book to everyone because it’s a wonderful story about what it is to be human. It’s the story of a woman who found love and happiness, and you know what ? You can find it too.

Il y a de belles reflexions sur à peu près tout, ce qui m’a fait réfléchir. Je ne lisais pas passivement. Je n’ai pas décidé d’aller en Italie, en Inde ou a Bali quand j’ai fermé le livre, mais j’ai certainement eu envie de découvrir le monde, de rencontrer plus de gens. Plus que tout, j’ai décidé de penser à moi, et d’arrêter de m’inquiéter du jugement des autres. Nous n’avons qu’une seule vie, je ne sais pas quel est son but, si tant est qu’il y en est un, mais j’aime être en vie. J’ai connu la dépression, le doute, le sentiment d’être un échec complet, mais j’ai aussi connu la fierté, l’amour et le bonheur. Le bonheur n’est pas une expérience qui ne se produit qu’une seule fois dans la vie, tout comme il n’y a pas qu’un seul amour véritable. Nous pouvons aimer autant de personnes que nous souhaitons, mais avant tout il faut s’aimer soi. L’amour propre est le seul grand amour qui compte.

L’amour et le bonheur sont liés, tout comme le corps et l’esprit. Elizabeth Gilbert a trouvé cet équilibre dans la méditation. Au début, elle avait du mal avec cette pratique, jusqu’à ce qu’elle atteigne la transcendance en Inde. Ensuite, elle s’est sentie complète. Son esprit, son âme étaient en harmonie, et son coeur ne bâtait que d’amour.

Maintenant qu’elle s’aime, elle peut aimer à nouveau. Elle pensait que David était l’amour de sa vie, mais durant son voyage seule, elle comprend qu’elle n’a pas besoin d’un homme pour être heureuse. Bien sûr, à la fin elle rencontre quelqu’un, mais sa mission de se rencontrer elle-même a été accomplie avant.

« Mange, Prie, Aime » est un des meilleurs livres que j’ai lu. Il m’a fait rire, pleurer, donné espoir et envie de changer certains aspects de ma vie ainsi que de ma personne. Je ne di pas que toute ma vie a changée, mais je vois les choses d’une perspective différente. Je recommande ce livre car c’est une merveilleuse histoire sur ce qu’est être humain. C’est l’histoire d’une femme qui a trouvé l’amour et le bonheur, et le mieux dans tout ça, c’est que nous aussi nous pouvons les trouver.

-The film : 

onesheet

In 2010, « Eat, Pray, Love » was adapted in a movie directed by Ryan Murphy. Elizabeth is played by Julia Roberts and David by James Franco. I was really disappointed by this film. Hopefully, Julia Roberts saved it by her great comedian talent. If the main character would have been played by a less convincing actress, it would have been a terrible movie. I know, my words are hard, but I did not like it at all.

En 2010, « Mange, Prie, Aime » a été adapté au cinéma par Ryan Murphy. Julia Roberts incarne Elizabeth et James Franco, David. J’ai été très déçue par le film. Heureusement, les talents d’actrice de Julia Roberts sauvent l’ensemble. Si le personnage principal avait été joué par quelqu’un de moins talentueux, cela aurait été un navet. Je sais, mes mots sont durs, mais je n’ai vraiment pas aimé ce film.

That’s being said, the film is faithful to the book, there are beautiful landscapes, costumes etc… But it’s boring. It’s boring because it’s too long, there is no rhythm, it’s plain. You are not carried by the story like you are with the book. Which is weird because usually a movie is more credible because you can see the people, the places etc… The more the film was going on, the more I got bored. I thought it was because I already knew what was going to happen, but I’ve seen many books’ adaptations, and this one is definitely not the best.

Cela dit, il est fidèle au livre, il y a de beaux paysages, costumes… Mais on s’ennuie. C’est trop long, plus de deux heures, il n’y a pas de rythme, c’est plat. On n’est pas emporté avec le personnage comme dans le livre. Ce qui est étrange car en voyant des images j’aurai pensé être encore plus emportée. Mais plus le film avançait, plus je m’ennuyais. Peut-être parce que je savais ce qui allait se passer… Pourtant j’ai déjà vu des adaptations cinématographiques de livres que j’avais lus et je ne me suis pas ennuyée pour autant.

tumblr_mz2iy8AaU71rzu65uo1_500

It’s not a complete disaster either, but unfortunately it doesn’t make honor to Elizabeth Gilbert’s book. Maybe I loved the novel so much that no adaption would ever be enough, maybe I expected too much from this film, I don’t know… What I do know is that it left me doubtful.

Ce n’est pas un désastre total, mais malheureusement il ne fait pas honneur au lire d’Elizabeth Gilbert. Peut-être est-ce parce que j’ai tellement aimé le livre qu’aucune adaptation ne me satisfera… Je ne sais pas. Ce que je sais c’est que ce film m’a laissé dubitative.

Though, if you’ve read the book you should watch the movie, to make your opinion too. If you already did, let me know what you think of it.

Cela dit, si vous avez lu le livre, regardez quand-même le film, faites-vous votre propre opinion, et dites moi ce que vous en avez pensé.

I hope that whereas you read that book or not, you will find answers about yourself too. Life is too short to keep wondering, we should be acting. I know that life is hard, complicated and unfair, but if life were easy there wouldn’t be philosophes, writers, films, books, songs… There would not be happiness either because if we were used to having everything we want, in the end we will not even notice that we have them. We would take everything and everyone for granted. Never lose hope or courage, don’t be hard on yourself. Give you some time, clear your mind, take a step back, breathe and you will see that all the answers you were looking for will come naturally.

J’espère que vous ayez lu le livre ou pas, vous trouverez les réponses que vous cherchez. La vie est trop courte pour ne faire que se demander, il faut agir. Je sais que la vie est dure et injuste, mais une vie facile voudrait dire une vie sans philosophes, sans écrivains, peintres, poètes… Il n’y aurait pas de bonheur non plus car si nous étions habitués à tout avoir, nous prendrions tout pour acquis et ne ressentirions plus rien. Ne jamais perdre espoir et courage, ne pas être trop dur envers soi-même. Il faut savoir se donner du temps, lâcher prise, prendre du recul, respirer et les réponses viendront naturellement.

flowers-sm

I wish you to find yourself, don’t forget that kindness, gratefulness, commitment always pay. Believe that you will find love and happiness, and you will be loved and happy.

Je souhaite que vous vous trouviez aussi, n’oubliez pas que la gentillesse, la reconnaissance et l’engagement paient toujours. Croyiez que vous trouverez l’amour et le bonheur, et vous serez aimé et heureux.

Bisous, Marion.


Une réflexion sur “Eat, Pray, Love ( Article traduit en français )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s