Quand t’as pas Internet…

Bonjour guys ! Un petit article pour vous annoncer qu’après plusieurs jours sans signe de vie, je suis enfin de retour ! Mardi il y a eu un gros orage qui a causé des dégâts sur une des centrales de l’opérateur duquel je dépends. J’ai donc été privée de connexion durant deux jours. Je pensais trouver le temps long, mais au final il s’est avéré que cette « digital detox » involontaire m’a fait du bien.

Comme tous les matins, j’ai commencé par prendre mon petit déjeuner composé de tartines de pain et de confiture, autour d’un chocolat bien chaud. Je suis le genre de personne qui n’aime pas rien faire en mangeant. D’ordinaire je lis divers articles sur mon téléphone, mais me laisse surtout aller à faire défiler les photos sur Instagram. Ce matin là, Instagram a fonctionné deux minutes à peine, la 3G étant trop faible. Néanmoins, j’ai quand même pu me connecter à safari et lire des articles. Honnêtement, ne pas voir de photos de mannequins, d’influencer ou de défilés de mode ne m’a pas troublée plus que ça. J’ai pu lire de nombreux articles sur tous types de sujets, ce qui est beaucoup plus instructifs qu’un selfie de Kim. K.

84de3dda5efec7656f3baf3cf6bbc301

Après avoir avalé mes tartines, j’ai enfilé ma tenue de yoga ( j’ai aussi brossé mes dents mais bon, je vais pas raconter mes moindres faits et gestes). Encore une fois, comme tous les matins, j’ai fais ma séance de yoga. Jusqu’ici, internet ou pas, cela n’a fait aucune différence. Je n’ai pas non plus eu besoin de wifi lorsque je suis allée prendre ma douche.

c42dddd6a621994e8a720fef0f45cc0e

Là où c’est devenu compliqué, c’est lorsqu’il s’est agit des cours. Je devais envoyer un exercice par mail à ma professeure, je n’ai pu le faire qu’aujourd’hui. Elle a été plus que compréhensive et a accepté quelle rende le travail avec du retard. Cependant, cela n’aurait pu durer qu’un temps avant de devenir véritablement handicapant.

J’en ai profité pour aller faire deux trois courses, le temps de rentrer, de les ranger et de me préparer à manger il était déjà l’heure du déjeuner. Comme pour le matin, j’ai lu des articles enrichissants. Pour une bonne digestion, il est conseillé de marcher. C’est ce que j’ai fais, même si dans la mesure du possible je me balade au moins 15 minutes par jour. Ici aussi donc, rien de différent internet ou pas.

26d9d71ab17f2e80d2e790267ba61b9c

En revenant de ma balade, j’ai ouvert le frigo pour me servir un jus de fruit et ai vu un rouleau de pâte à tarte. J’ai aussi vu les pommes dans la corbeille à fruits, et ai donc décidé de faire une tarte aux pommes. En général je les fais de façon classique, mais cette fois ci j’ai testé une nouvelle recette qui s’est avérée délicieuse. Si vous aviez pu sentir l’odeur qui embaumé la cuisine quand j’ai ouvert le four, vous en auriez eu l’eau à la bouche .

312_thor_9780804185592_art_r1_136304557_north_460x687_white

Pendant que la tarte cuisait et après, j’ai discuté avec des amis au téléphone, avec mes frères qui n’ont pas cours les mercredi après-midi, et lu des magazines. J’ai également fais des fiches de cours, puis ne pouvant plus supporter mes cheveux qui partaient dans tous les sens, ai décidé d’aller me les laver. J’ai certes pris mon temps, mais il était déjà presque 18h, et je n’ai pas vu l’après-midi passer. J’avais entamé un magazine particulièrement intéressant, je poursuivis donc ma lecture avant de préparer le repas du soir, à savoir un tian de légumes du jardin.

C’était un des rares soirs où mes parents mes frères et moi étions réunis, nous en avons donc profité pour discuter plus longuement qu’à l’accoutumée. Je suis ensuite aller faire ma séance de yoga du soir, me mettre en pyjama, me faire une tisane, et écrire un article. Quand je l’ai achevé, il était 21h45. J’ai éteins mon ordinateur et mon téléphone, et suis allée me coucher avec un bon livre. En ce moment je lis « Anna Karénine » de Léon Tolstoï, j’adore. J’en parlerai surement dans un prochain article.

ce889320364b2b958b0028fce8c1a87f

J’ai lu pendant plus d’1 heure, jusque’à ce que mes yeux me brulent. Je me suis vite endormie et ai passé une bonne nuit. Plus on reste éloigné des objets technologiques, mieux notre corps se porte.

Finalement, cette journée est passée très vite, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Cela dit, je dois avouer que j’aurai eu du mal sans internet une journée de plus. Pas simplement car je n’ai pas pu aller sur Instagram ou voir les story Snapchat de défilés de la Fashion Week de New-York, mais pour des raisons plus importantes. J’ai besoin d’Internet pour mes cours, pour ma recherche de stage, pour poster des articles et des vidéos sur ma chaîne Youtube, et j’en passe. Je savais que la société actuelle était totalement dépendante des outils technologiques, mais vivre plus de 24 heures sans internet m’a fait réaliser à quel point nous l’étions. C’est devenu une aliénation, si bien que nous le sommes indépendamment de notre volonté. A moins d’être un ermite ou de vivre reclus, il est bien compliqué de faire quoi que ce soit sans Internet. Se connecter à son compte bancaire par exemple, envoyer des mails relatifs aux études, au travail, aux impôts ou je ne sais quoi. Tout est relié à la connexion. Pourtant les Hommes ont vécu des siècles, des millénaires, sans électricité et encore moins sans Wifi, ils ne s’en portaient pas plus mal. Je suis la première à apprécier ce qu’offre le net, mais je suis aussi inquiète de l’effet négatif que cela a sur notre vie. Je vous conseille de passer une journée, ou ne serait-ce qu’une après-midi, sans aller sur Internet, oubliez les réseaux sociaux et tout ce qui va avec. Vous verrez qu’il y a beaucoup de choses à faire, à voir, à penser. Que la vie ne se résume pas à Google et Facebook. L’humanité est dans le matériel, et non pas le virtuel.

Bisous, Marion. 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s