Par tous les Saints !

5c0be4fd40f0e2fd2bddf76130692bc3

Bonjour guys ! Nous sommes le premier novembre, jour de la Toussaint. Que l’on soit Chrétien ou pas, c’est un jour férié dans le calendrier français. A l’origine, cette tradition date de l’an II après J-C. Il s’agissait de célébrer les Saints défunts ainsi que les martyrs du christianisme. C’est à l’An 600 que cette commémoration religieuse devint régulière. Au fil des siècles, elle a évoluée, si bien qu’au XIIIème siècle tous les défunts étaient célébrés. De nos jours, les croyants continuent de se recueillir sur la tombe de leurs proches décédés le premier novembre. Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’attendre cette date afin de se rendre au cimetière, mais l’histoire et la signification de la Toussaint en font un moment particulier, un jour sacré.

9e49895f0c1eedcb09b5a968bb1c7964

Il est coutume de déposer un bouquet de chrysanthèmes au pied de la tombe. Notre société occidentale a associée ces fleurs au chagrin, au deuil. Pourtant, en Chine et au Japon elle est adulée depuis des lustres pour sa couleur jaune d’or, car oui, il en existe maintenant une multitude de déclinaisons, mais au départ elle était jaune. En Orient, elle représente la joie, le bonheur et l’amour. Nous devrions déposer les fleurs que la personne à laquelle nous les apportons aimaient. Après tout, si l’on se rend sur sa tombe c’est qu’on l’aimait, alors autant célébrer l’amour plutôt que la mort non ?

290px-chrysanth_coronarium

Je ne suis pas croyante et je ne vais jamais au cimetière. J’ai de la chance, aucune des personnes auxquelles je tiens n’est morte. Cela dit, je n’aime pas aller au cimetière tout court. Pas à cause de toute la mystique macabre autour de ces lieux. Je ne comprends tous simplement pas l’intérêt de m’y rendre. Je n’ai jamais compris l’utilité de marcher au-dessus des morts, de pleurer sur une plaque en marbre, de poser des fleurs pour des gens qui ne les voient pas. Je ne juge personne, ma grand-mère est très croyante et se recueille tous les ans depuis des décennies le jour de la Toussaint. Je ne ressens pas ce besoin. Mais elle a perdu beaucoup plus de personnes que moi, je comprends la nécessité de faire son deuil. Si j’ai cette opinion concernant la commémoration des morts, c’est que peu m’importe que l’on soit le premier novembre ou le premier février. Il ne faut pas une croix dans le calendrier pour penser aux gens qu’on a aimé et qu’on a perdu. Il n’est pas nécessaire d’attendre le jour de la Toussaint pour apporter des fleurs, prier, pleurer, se souvenir. J’entends bien qu’il s’agit là du concept même d’une commémoration, mais il n’est pas nécessaire d’instituer une fête religieuse pour se souvenir des morts.
89bc3f52c6b170367d8027b2a9ebf1e5

Le sujet ne devrait pas être tabou. Je ne sais pas quand il est devenu si délicat de parler de religion, de croyance, de foi, de mort, d’amour… Je suis athée mais ce n’est pas pour autant que je ne respecte pas ceux qui considèrent la Toussaint comme importante, ou n’importe quelle autre fête religieuse. Le respect devrait-être au coeur de toute société. Sans lui, il n’y a pas de cordialité entre les êtres, de gentillesse, de bienveillance, d’harmonie. Nous devons vivre ensemble, 7 milliards sur Terre, c’est beaucoup. Chacun doit faire des efforts afin de vivre librement sans compromettre, soumettre, juger, convertir, détruire, l’autre. Allumons une bougie en mémoire de ce qui a été, une autre pour ce qui est, et une dernière pour ce qui sera.

gardenofeden-1

Ceux qui nous ont quittés n’auraient surement pas souhaités que le monde se détériore, que la haine et la peur prennent le dessus sur tout ce qui a de positif. La meilleure façon d’honorer leur mémoire est de faire en sorte que le monde soit plus beau après leur passage, après le notre, pour que de génération en génération on se souvienne des disparus non pas car ils sont morts, mais car ils ont fait le bien, diffusés des messages de paix et d’amour. On se souviendra d’eux vivants, de leurs actes, de leur prévoyance à notre égard, et les chrysanthèmes brilleront autant que le soleil, non pas sur les tombes mais dans les jardins. Les Jardin d’Eden..

Bisous, Marion. 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s