J’aime le 24 décembre

25d5191309a0c186a90424dff00a1ca6

Bonjour guys ! Demain est un jour particulier pour la plupart d’entre nous : le réveillon de Noël. Je ne vous apprend rien en disant qu’il s’agit d’une fête religieuse célébrant la naissance du Christ. Néanmoins, cette commémoration Chrétienne est devenue, au fil des ans, une fête que beaucoup célèbrent bien qu’ils soient athées. C’est surtout devenu un évènement commercial où tout le monde se goinfre de chocolats, gave les canards à n’en plus finir, et dépense plus en quelques jours que durant les autres mois de l’année pour les cadeaux. Malgré tout, Noël reste pour moi une période que j’aime, et ce depuis l’enfance.

37457992

Il était une fois, une petite fille nommée Marion qui, tous les 24 décembre, se rendait dans un village perchés sur les hauteurs du Lot-et-Garonne. Elle y retrouvait sa famille dans une maison ancienne, tout en pierre, face à l’Eglise. Elle aimait aller là-bas car elle était entourée des gens qu’elle aime. Ses parents bien entendu, ainsi que ses grands-parents maternels, sa grand-tante et son compagnon, ses cousines, sa marraine, ainsi que des amis proches de la famille.

6b8c184cb098b924e3ed35c565b28bd2

Ce qu’elle aimait aussi, c’était le grand sapin sous l’escalier en bois foncé. Elle avait toujours peur de tomber dans cet escalier aux marches glissantes. Le haut du sapin touchait le dessus des marches, mais cela n’empêchait pas l’étoile de se tenir droite, fièrement. Chez elle, il n’y avait pas de sapin aussi grand. C’était un petit sapin synthétique, mais bien pratique. Elle aimait la décoration de ce géant épineux qui ne changeait jamais. Une guirlande lumineuse, des boules translucides et dorées, quelques animaux, et la crèche. Sans oublier les cadeaux, mais elle savait qu’il fallait attendre pour les ouvrir. Elle n’est pas de nature patiente, mais ce jour là elle savait l’être.

e3fbb2197bf494421e93f9fd26796ebe

Ce qu’elle aimait aussi, c’était s’asseoir à côté de la cheminée. Tout le monde s’était serré autour de l’âtre, les fumeurs jetant leurs mégots dans le brasier. Ils étaient tous face aux flammes, leurs visages rougis par la chaleur. Plus tard, elle comprit que le visage rougis aussi sous l’effet du champagne. Elle comprit surtout que c’était les coeurs chauds qui, brûlant d’amour, enflamment les corps. Car ce n’était que de ça dont il était question au fond, de l’amour pur et sincère, pas celui qui consume et qui détruit, celui qui réchauffe, qui fait vivre.

creche-noel-baroin-eglise

Ce qu’elle n’a pas aimé en revanche, c’est la fois où sa grand-tante bien aimée l’amena avec sa jeune cousine à la messe. Elles se sont ennuyées, pauvres enfants qu’elles étaient. Heureusement, l’Eglise étant juste en face de la maison, elles n’ont eu qu’à traverser la rue pour rentrer. Ce qu’elle a néanmoins aimé dans cette Eglise, c’était l’immense crèche. Les personnages étaient presque de taille réelle, ce qui l’impressionnait. Malgré tout, cela n’a pas suffit à la faire revenir à la messe du 24 décembre les années qui suivirent. Peut-être un jour y retournera-t-elle ?

fdae099cb9cc7133d9e1842ecb0000eb

Ce qu’elle aimait aussi, c’était s’asseoir autour de la grande table rectangulaire de la salle à manger. Il y avait tellement de convives que les coudes se cognaient et les plats s’entrechoquaient. Mais ce n’était pas inconfortable pour autant. Au contraire, elle aimait cette proximité avec ces gens, les entendre parler, rire, débattre, s’amuser. Elle aimait participer au conversations, faire comme les grands. Elle a toujours aimé la compagnie des adultes, cette espèce étrange et fascinante, qu’elle sera un jour aussi. Qu’elle est sans doute devenue maintenant.

Ce qu’elle aimait aussi, c’était ce que l’on servait sur cette grande table rectangulaire. Elle savait que là-bas il y aurait du foie gras fait maison, des huîtres, des crevettes, des gambas flambés, du rôti, des marrons, et surtout des bûches. Elle n’aimait pas les fruits de mer, mais elle aimait ces odeurs car à chaque fois qu’elle les sentaient, revenaient les souvenirs des réveillons précédents, tous des souvenirs heureux. Le dessert était ce qu’elle préférait. Une bûche pâtissière – ou plutôt deux car ils étaient nombreux – faites maison par son grand-oncle, ce cordon bleu de Breton, avec qui il ne faut pas rigoler sur le beurre salé. Il y avait bien sûr des chocolats, mais ça elle n’avait pas attendu le 24 décembre pour en avaler.

121125_lq808_cadeaux-noel-sapin_sn635

Ce qu’elle aimait aussi, c’était ouvrir ses cadeaux. Souvent, elle avait des pyjamas Petit Bateau, et des livres, beaucoup de livres. Elle a toujours aimé la littérature. Si elle ne voulait rien en particulier ou si les gens ne savaient pas quoi lui offrir, ils lui remettraient un chèque. Elle trouvait cela pratique, elle pourrait s’acheter ce qu’elle souhaite ou économiser. Mais ce n’était pas pour les cadeaux et les enveloppes qu’elle aimait le 24 décembre.

Ce qu’elle aimait par dessus tout en ces jours de réveillon, c’était être entourée de gens qu’elle aime, auprès desquels elle se sentait bien, à sa place, où elle était heureuse. Qu’est devenue cette enfant ? Nul ne le sait. Certains disent qu’elle s’est enfuie, apeurée par les sentiments. D’autres disent qu’elle est morte. Mais je vais vous confier un secret. Elle est bien vivante. Elle ne s’est pas enfuie, elle s’était perdue. Tout le monde l’a cherchée en vain ces dernières années, mais elle a retrouvé son chemin. Et demain, vous la trouverez en haut de la colline, dans la maison en pierres face à l’Eglise, assise au coin du feu, le visage paisible, rassurée d’avoir retrouvée sa route, les joues rougies par le brasier de l’amour.

FIN. 

Bisous, Marion. 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s