Un homme, une femme, une passion

Bonjour guys ! Chacun de nous est un créateur, qu’il s’agisse de créations de vêtements, de livres, d’inventions diverses et variées, mais aussi tout simplement dans notre vie de tous les jours. Il suffit de garder les yeux et l’esprit ouvert, d’être curieux, et d’être soi-même. Chaque création est unique et porte la marque du créateur, ce qui lui confère son identité et sa préciosité. C’est à propos de mode que je voulais vous parler aujourd’hui, déjà car c’est un domaine qui me passionne, mais également car elle nous influence malgré nous. On l’aime ou on la déteste, mais nous portons des vêtements, donc nous portons la mode. Il y a des centaines de designers et directeurs artistiques, et à l’heure du ‘fast fashion’ et des grandes enseignes de consommation de masse ( H&M, Zara…) tout le monde s’habille plus ou moins de la même façon. Néanmoins, la mode est avant tout un moyen de s’approprier soi-même par le biais du vêtement. En fonction d e ce que l’on porte, on laisse entrevoir notre personnalité et le rapport que l’on entretien avec notre propre personne. Est-ce que je me sers de mes vêtements pour me cacher derrière eux ou au contraire est-ce que je veux être décalé et me faire remarquer ? Parmi le flots de créations dans lequel il est facile de se noyer, il y a des créateurs intemporels qui, des décennies après leur mort, continuent de nous influencer. Ils ont réalisé des pièces inédites, remarquables et reconnaissables entre mille. Gabrielle Chanel et Christian Dior sont les deux créateurs français du 20ème siècle qui me fascinent le plus. Bien-sûr, quantité d’autres talentueux créateurs mériteraient d’être cités, mais ils sont tellement nombreux que j’en ai choisis deux pour commencer. Voyons à présent dans quelles mesures ces êtres passionnés ont bouleversés notre façon de nous vêtir.

-Coco Chanel :

14b4fa9a77a964880da499ede4ff51dd

Elle a commencé comme modiste, c’est-à-dire la confection de chapeaux. En 1913, elle ouvre sa première boutique à Deauville dans laquelle elle vendra des tailleurs en jersey. Les tailleurs étaient à l’époque réservés aux hommes. Chanel voulait émanciper la femme, et s’inspira donc du vestiaire masculin afin de réaliser ses pièces. En 1918, elle ouvre une boutique au 31 Rue Cambon, 75001 Paris, près de la Place Vendôme, qui devient la boutique mère de la marque. En 1921 sort l’icône parfum N°5, suivi par du maquillage et des produits de beauté en 1924 et une ligne de soin en 1927.

21-rue-cambon

C’est en 1926 que la fameuse petite robe noire fait sa première apparition lors d’un défilé. Les deux ‘C’ entrelacés forment le monogramme de la Maison Chanel. Cette dernière est également reconnaissable grâce à la fleur de camélia qui devient l’emblème de la maison en 1923. Il s’agissait de la fleur préférée de Mademoiselle Chanel car elle est blanche, simple, belle et élégante, comme la femme qu’elle voulait représenter par ses créations. La dentelle était également beaucoup utilisée. Le lion était l’animal fétiche de la créatrice car elle est née le 19 août (1883), il s’agit donc de son signe astrologique. Il y a quelques années, lors d’un défilé au Grand Parlais, Karl Lagerfeld a fait installé un énorme lion au centre de la pièce.

ba0d1406f57c7b17d0c6f367251f9174

Sous la direction de Coco, il n’y eu qu’une seule collection de joaillerie. Elle se nommait « Bijoux de diamants » et fut présentée en 1932. Parmi les bijoux présentés, un collier de diamants représentant une comète. Ce collier existe encore, il est aussi mythique que le sautoir de perles. Le sac noir matelassé « 2.55 » à la chaine dorée qui fait toujours fureur est inspiré des couvertures de chevaux, la créatrice aimant le milieu équestre. L’art la passionnait aussi, elle réalisa des costumes pour le ballet, le cinéma et le théâtre.

La boutique de la Rue Cambon à Paris a fermé de 1939 à 1954 à cause de la guerre. En 1957, le soulier bicolore beige au bout noir montre son pied. L’effet d’optique du bout noir donnait l’impression que le pied était plus petit et plus allongé, ce qui selon la créatrice était plus esthétique.

Gabrielle Chanel s’est éteinte le 10 janvier 1971 à l’âge de 87 ans, un dimanche, « le seul jour durant lequel on ne travaille pas. »Karl Lagerfeld sera nommé directeur artistique de la Maison en 1987, plus de 30 ans après il occupe toujours ce poste. La Maison est restée indépendante et est présente sur les 5 continents. Elle a une identité forte, fait partie du patrimoine français, et participe à l’entretien d’un savoir-faire précieux, notamment en faisant travailler des artisans talentueux tels que le parurier Desrues, le plumassier Lemarié, le chapelier Maison Michel, ou encore le brodeur Maison Lesage.

Coco Chanel est connue pour son franc-parler. C’était une femme libérée qui s’assumait et qui continue de nous inspirer. En tout cas, elle m’inspire car elle faisait preuve de clairvoyance, de talent et d’indépendance, autant de qualités dont je souhaiterais être pourvue.

Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque.”

La mode se démode, le style jamais.”

Le luxe, ce n’est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité.”

5ef1c894158d65887d6ba76700f83f91

-Christian Dior :

2aac6cdf-4c2e-4bbd-bad9-c1eacd5bd0d6

Tout commence en 1928 lorsqu’il ouvre une galerie d’art. Christian Dior dessinait beaucoup, et la crise de 1929 l’oblige à vendre ses dessins de mode. En 1938 il devient modéliste chez Robert Piguet, puis oeuvre auprès de Lucien Lelong de 1941 à 1946. L’année suivante, le 12 février 1947, il inaugure la Maison Dior à la prestigieuse adresse du 30 Avenue Montaigne à Paris. Lors de cette inauguration, il présente sa première collection de mode composées de 95 modèles et comprenant deux lignes : « Huit » et « Corolle ». Cette même année, il reçu un Oscar de la mode.

Christian Dior 30 avenue Montaigne Minuit Paris

Ses créations représenteront le New Look d’après-guerre. En effet, durant la seconde guerre mondiale, les femmes portaient des vêtements pratiques afin de travailler. La féminité et l’élégance avaient disparues, et M. Dior souhaitait rendre aux femmes leur grâce et leur beauté par le biais du vêtement, de robes notamment. Il dessinait  » des femmes-fleurs« , souhaitant les faire éclore dans ses tenues. C. Dior est connu pour ses robes à la taille serrée, notamment ses robes de cocktails. Elles étaient faites de mousseline de soie, de satin et brocart, parfois de coton. Le bustier était balcon afin de remonter la poitrine, la jupe gonflée par du tulle, le tout brodé par la Maison Rebé. Ces robes sublimes étaient néanmoins lourdes et encombrantes.

En 1955, le jeune Yves Saint-Laurent devient l’assistant de Christian Dior. La marque va progressivement se diffuser dans le monde entier. En plus des vêtements et accessoires, la Maison commercialisera des parfums. C. Dior était passionné par les fleurs, en partie car il a grandit dans La villa Les Rhumbs en Provence. Cette Villa doit son nom au terme de marine désignant les trente-deux divisions de la rose des vents , les parents de Christian Dior l’acquièrent en 1905. Il affectionne particulièrement ce lieu. Il écrira : « La maison de mon enfance… j’en garde le souvenir le plus tendre et le plus émerveillé. Que dis-je ? ma vie, mon style, doivent presque tout à sa situation et à son architecture ». Le parfum apport la « finishing touch » à une robe.

Ses fleurs fétiches sont la rose et le muguets qui inspireront toutes ses collections ainsi que le jus de ses parfums, notamment celui de « Miss Dior », qui sortira en 1947. Deux ans plus tard, Diorama fera son apparition, puis « Diorissimo » en 1956, « Diorling » en 1963, et l’iconique « J’adore » en 1999.

Le noeud sur la bouteille de parfum « Miss Dior » apparait dans une publicité datant de 1949. Elle met en scène un cygne portant un ruban autour du cou. Le noeud devient l’emblème non seulement du parfum, mais aussi de la cartouche ovale qui orne la boutique dès 1955.

screen1

Les couleurs fétiches de la Maison sont le gris et le rose. Le rose représente la féminité et les fleurs. Le gris, d’abord perle puis décliné en une multitude de tons, est un clin d’oeil à sa maison d’enfance de Granville autour de laquelle étaient des falaises et des rocailles. Sa muse était Mitzah Bricard. Cette dernière portait souvent le motif léopard, ce qui inspira M. Dior. Le motif « jungle » deviendra un des codes de la Maison. Le cannage est le signe distinctif de la marque, on le retrouve sur les sacs, les bijoux, les packaging des cosmétiques et autres accessoires.

Le 23 octobre 1957, Christian Dior est foudroyé par une crise cardiaque. C’est YSL qui achèvera la collection en cours, puis quittera son poste en 1960. Marc Bohan le remplacera jusqu’en 1989. Il utilisera les imprimés d’ordinaire utilisés pour les costumes masculins dans ses créations féminines, notamment le pied-de-poule et le Prince-de-Galles.

Le sac Lady Dior fera son apparition en 1995. L’année suivante, le sulfureux John Galliano prendra la direction artistique de la Maison, jusqu’à ce qu’il soit remercié à cause de ses propos antisémite. Raf Simons lui succédera, puis sera remplacé en 2016 par Maria Grazia Chiuri, anciennement chez Valentino. C’est la première femme a occuper ce poste chez Dior. Sa première collection fut présentée à la Fashion Week de Paris en octobre, et déjà sa forte identité est reconnaissable. Par exemple, ses t-shirts sur lesquels étaient inscrits « We should all be feminists ». Cette femme forte et différente laisse présager un avenir encore radieux pour cette Maison iconique, synonyme de la haute couture française.

 

« On est impardonnable d’ avoir fait ce qu’ on n’ aime pas, surtout si on réussit. »

Christian Dior n’est resté que dix ans à la tête de sa Maison éponyme, pourtant une décennie lui a suffit pour créer plus qu’une marque, un symbole. Le mot « Dior » est connu dans le monde entier pour son raffinement, sa qualité et son prestige.

6632741d562887aba9059261c629511b

J’espère qu’à travers cet article vous aurez appris quelques petites choses  sur ces deux créateurs, ces génies de la mode, qui ont renversé les codes esthétiques mais aussi de production. L’inspiration se puise partout, il suffit de la laisser nous remplir, nous guider. Nous sommes tous des créateurs alors créons, laissons notre emprunte, la marque de notre passage sur cette Terre, pour la postérité et pour un avenir plus beau.

Bisous, Marion. 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s