« Ca dégouline d’amour… »

fb062da772636716f19cd07042c03684

 

« …C’est beau mais c’est insupportable… » J’adore cette chanson. Ca vous reste dans la tête et ça vous entête toute la journée. Alors ensuite je la hais. Pendant des années j’ai aussi haï le 14 février. J’étais toujours la fille célibataire, mal dans sa peau, que les garçons ne regardaient pas et qui n’avait pas de copain. J’ai 21 ans, je suis encore célibataire et je n’ai jamais eu de copain. Pourtant, cette année, je suis sereine à l’idée de passer la Saint-Valentin seule. Pas d’article sur comment s’habiller pour plaire à son homme ni quels plats lui préparer. Pas de auto make up rose, pas de DIY sur une table romantique ni d’idées cadeaux. Dans cet article, je veux vous dire que ce n’est pas grave d’être seule. Si vous êtes en couple, je vous souhaite de passer une excellente Saint-Valentin. Mais ici je m’adresse surtout aux personnes qui, comme moi, n’ont pas de compagnon(ne), leur dire que tout va bien.

 

e9d6d04c4a50d2f8ea6333866467a815

Mardi en rentrant du travail, de la fac ou peu importe, vous ne trouverez pas de pétales de rose scrupuleusement répartis sur le sol, guidant à la cuisine où des chandeliers seront allumés, où un bouquet de roses rouges vous attendra accompagné d’une boite de chocolats en forme de coeur, ainsi qu’une bouteille de champagne et menu commandé chez le traiteur. Il n’y aura pas non plus de « Ti amo » d’Umberto Tozzi en fond sonore ni d’amoureux transi n’attendu plus que vous. Mais pourquoi pas ? Bon, mise à part pour l’amour transi car nous sommes célibataires, mais qu’est-ce qui nous empêche de nous arrêter chez le fleuriste nous offrir un bouquet, de nous acheter des chocolats et du champagne, de lancer une compil des chansons italiennes et de nous faire livrer un repas gastronomique ? Après tout, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Nul besoin de s’enfermer en déprimant, en se disant que l’on est moche et bête, sinon on ne serait pas seule, et que même votre collègue délurée avec les cheveux toujours gras, et l’autre qui sent la transpiration et la friture ont quelqu’un avec qui fêter la Saint-Valentin. Arrêtons de nous rabaisser, de nous infliger des pensées déprimantes et masochistes. Peut-être que si nous sommes célibataires c’est que personne ne peut nous aimer car nous ne nous aimons pas nous-même. Peut-être que la collègue aux cheveux gras et la collègue  transpirante s’aiment de la sorte, qu’elles ont confiance en elles, et s’assument suffisamment pour attirer « l’autre ».

Pendant des années j’étais mal dans ma peau, et je me figurais que si j’étais la seule de mon groupe d’amies à être célibataire c’était forcément à cause de mon physique de grosse vache ou de mon visage hideux. Stop. J’ai arrêté de m’autoflageller, de pleurer en me regardant dans un miroir, de me dire que je ne vaux rien. Passer un 14 février seule, où est le problème ? Qu’y-a-t-il de mieux à être en couple, de dépendre d’une autre personne ? Il y a encore peu de temps, j’aurais tout fait pour avoir quelqu’un. Désormais, je suis célibataire et je le vis bien. C’est un choix. Je ne peux compter que sur ma propre personne, et j’en suis d’autant plus fière. J’ai appris à m’assumer, à faire mes choix  de façon indépendante, à prendre du temps pour moi, à m’accepter. Certes j’ai toujours des moments de doute, d’hésitation, de mal être, mais je m’aime dans mon ensemble, et mes défauts j’ai appris à vivre avec. Ce n’est pas simple, mais rien ne l’est dans la vie. Mardi je n’attendrai rien de personne, je vivrai cette journée comme n’importe quelle autre, et si je veux exprimer mon romantisme, je le ferai.

« J’allumerai une bougie parfumée…

5009f46e22fb031a5b5a42222b986fc6

Je me ferai couler un bain moussant…

3cec5e1a0e6eb6b044c21441474ebc82

Je m’autoriserai des plaisirs pour le palais…

86801d2246f7f3aa9957586c18edd89e

Et je m’adorerai à ma passion éternelle : la littérature. Je lirai, j’écrirai, je serai confortablement installée dans un grand lit, et le grand plus du célibat : on a pas à partager le matelas ! Pour me réchauffer le coeur, je boirai un énorme mug de thé, et c’est l’esprit apaisé que je m’endormirai. »

Ne déprimez pas en pensant au célibat, ne jalousez pas vos copines en couple, ne téléphonez pas à votre ex ou à votre mère, rester seule avec vous-même. Profitez-en pour passer un moment rien qu’à vous, sans tension, sans appréhension, sans a priori. Libérez-vous, détendez-vous, aimez-vous.

Sachez que vous n’êtes pas seule, que vous êtes aimée, que la vie est belle et qu’elle vaut d’être vécue. Je vous dis à très vite dans un prochain article. En attendant, je vous souhaite une excellente Saint-Valentin.

Bisous, Marion. 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s